La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.
Dojo et enseignement

Taiaki Dojo 

Bonjour à tous,

Nous avons le plaisir de vous présenter le TAIAKI DOJO, une école d'arts martiaux traditionnels qui enseigne le Katori Shinto Ryu. Cet art martial japonais est le plus ancien (600 ans) encore pratiqué et consiste à maîtriser les armes des samuraïs : les deux sabres (kenjutsu), le bâton (bojutsu), la hallebarde (naginatajutsu), la lance (sojutsu) et les shurikens (shurikenjutsu).

La plupart des exercices se font à deux partenaires avec des armes en bois. Certains exercices se font tout seul avec un sabre non-affûté (iaijutsu-iaido). Lors d’événements particuliers (stages) les élèves plus avancés pourront appliquer leur technique à la découpe de rouleaux de tatamis de paille. Vous trouverez une vidéo sur notre site, dans la partie Tameshigiri.

L’enseignement est dispensé dans l’esprit du Bushido et du Zen, ce qui rend l’ambiance des cours propice au progrès d'un point de vue personnel et permet d'atteindre un niveau technique très élevé.

Le dojo dispose d'une équipe d'instructeurs expérimentés, tous gradés Bugeisha (ceinture noire 3ème Dan et plus), capables d'assurer des cours de qualité et d'encadrer les élèves, quel que soit le niveau technique qu'ils aient ou souhaitent atteindre.

Vous trouverez sur ce site tout ce qu'il faut savoir sur notre pratique, ainsi que les renseignements essentiels pour nous rejoindre. N'hésitez pas à nous contacter si certaines de vos questions sont restées sans réponse.

Si vous êtes passionnés comme nous, ce site est un espace fait pour vous !

 

600 ans de Traditions Martiales à portée de sabre !  

 

ENSEIGNANT PRINCIPAL

 

Le professeur principal du Taiaki Dojo, Sensei -ou Professeur- DE ABREU, pratique les arts martiaux depuis un peu plus de 20 ans.

C'est en 1997 qu'il commence à pratiquer les arts martiaux de façon régulière. Il commence par le Kick Boxing et la Boxe Anglaise. C'est également à ce moment qu'il expérimente le Kung Fu Traditionnel pour la première fois. Il a ensuite pratiqué intensivement le Ninjutsu et l'Aikido. En outre, il essaye le Karaté, le Jeet Kune Do et la Capoeira. Cette première phase dans sa carrière, qui s'étend jusqu'en 2004, lui a permis d'acquérir une expérience variée dans les techniques à mains nues et avec les armes. Cela lui a également permis de commencer à enseigner en tant qu'assistant principal.

L'année 2004 fut un véritable tournant dans son évolution martiale, puisque c'est durant l'été de cette année qu'il rencontre Lionel OUDART. Ce moment changera tout dans ses conceptions martiales et son entraînement. A partir de là, son entraînement ne fera que s'intensifier et son objectif devient de "connaître tout ce qu'il y a à connaître dans le Katori Shinto Ryu". Pour ce faire, il fait de longs déplacements en France et apprend à la façon d'un shugyosha chez son professeur.

Prix d'Excellence Martiale Traditionnele décerné à Sensei DE ABREU.Prix d'Excellence Martiale Traditionnele décerné à Sensei DE ABREU.En 2006, il prend part à un événement mondial de la Dai Nippon Butoku Kai. Cet événement rassemble des artistes martiaux du monde entier, sous la présidence d'un comité délégué par la maison impériale du Japon, et de l'Ambassadeur du Japon en Belgique. Lors de cet événement, il fait une présentation de ses techniques venant du Katori Shinto Ryu, et la rigueur de l'enseignement qu'il reçoit paye, puisqu'il il y reçoit un Prix d'Excellence Martiale Traditionnele. En 2006, il obtient également sa première ceinture noire, en Iaido.

Suite à cette année riche en événements, et soutenu par son professeur Lionel OUDART et un groupe d'amis fidèles (très enthousiastes à l'idée de devenir ses élèves), il décide d'ouvrir sa propre école d'arts martiaux.

C'est donc en 2007 qu'est fondé le TAIAKI DOJO, dont le nom signifie sabre ultime en japonais (voyez le texte du même nom du Maître Zen Takuan Soho, contemporain de Miyamoto Musachi). L'idée omniprésente du dojo est le développement technique, physique et philosophique, l'idée du sabre ultime étant que celui-ci doit permettre d'atteindre la paix intérieure et favoriser la vie.

Soutenu par ses principes et une pratique très intensive, le développement du dojo est très rapide et les qualités techniques de ses pratiquants sont rapidement reconnues à l'extérieur, car le TAIAKI effectue de nombreuses démonstrations et ses pratiquants effectuent de nombreux stages avec d'autres dojos.

En 2008, le TAIAKI DOJO est déjà reconnu au Japon comme dojo traditionnel d'arts martiaux.

En 2009, Sensei DE ABREU obtient le titre de Bugeisha en Katori Shinto Ryu auprès de l'AIRBJ, l'école de Lionel OUDART. Ce titre se distingue de la ceinture noire en ce qu'il est attribué à ceux ayant acquis une expertise dans les arts martiaux traditionnels.

En 2012, l'un des élèves formés au TAIAKI, Sensei Sondag, devient professeur à son tour et ouvre sa section de Katori Shinto Ryu au sein du dojo.

En 2015, curieux d'essayer de tester ses connaissances martiales, il se tourne vers le cinéma, où il conçoit une chorégraphie et double l'acteur principal dans le cadre d'un court métrage appelé Humanity.

Combat dans un décor post-apocalyptique.Combat dans un décor post-apocalyptique.

Depuis 2016, le TAIAKI a décidé d'élargir son enseignement afin de pouvoir former des artistes martiaux complets, et a ajouté le Kung Fu à son offre qui explore des techniques de Self-defense.

 

*Les titres, diplômes et faits repris ici ne sont qu'une partie, afin de ne pas rendre ce texte trop long.

                DEMANDEZ VOTRE COURS D'ESSAI GRATUIT !                 

DEMANDEZ VOTRE COURS D'ESSAI GRATUIT !DEMANDEZ VOTRE COURS D'ESSAI GRATUIT !